L'AGNEAU DE LAIT DES PYRENEES

Fondant, léger, fin, Pyrénéen.

Historique de l'IGP Agneau de Lait des Pyrénées

Depuis des temps anciens, les Pyrénées Atlantiques élèvent des ovins : le milieu géographique et le climat ne peuvent en effet que favoriser l’abondance des estives et donc de l’élevage au détriment des cultures. C’est avant tout la production laitière pour la fabrication de fromages qui a fait la réputation des Pyrénées Atlantiques, avec l’AOC Ossau-Iraty, mais cette production de lait est par nature accompagnée d’une production d’agneaux tout aussi qualitative. Les meilleurs ambassadeurs de l’agneau de lait des Pyrénées sont sans doute les chefs, qui le cuisinent avec passion.

L'Agneau de Lait des Pyrénées en détail

RACES

Les races autorisées en IGP Agneau de lait des Pyrénées sont les trois races laitières autochtone des Pyrénées :
– La Basco-Béarnaise reconnaissable à sa tête étroite et busquée et ses cornes en spirale.
– La Manech Tête Noire reconnaissable évidemment à la couleur noire de sa peau, ses belles cornes en spirale, et sa laine à mèches longues et pointues.
– La Manech Tête Rousse reconnaissable à la couleur rousse de sa tête, sa toison blanches parfois à mèches rousses, ses oreilles longues, et son petit gabarit. Les brebis ne portent pas de cornes, et les mâles n’en ont pas toujours.

MODE D’ÉLEVAGE

L’agneau est nourri uniquement au lait de sa mère, ce qui constitue sa principale spécificité. Il passe la plupart de son temps en bergerie ou en extérieur avec sa mère. Les brebis passent au minimum 8 mois au pâturage, et la plupart d’entre elles transhument en été. Ce mode d’élevage participe à l’entretien des paysages dans des zones peu propices à l’agriculture intensive mais très prisées des touristes.

ZONE IGP

L’Agneau de lait des Pyrénées ne peut-être produit que dans le département des Pyrénées Atlantiques, au sud du gave de Pau, ainsi que dans certaines communes limitrophes des Hautes-Pyrénées.

Zone IGP Agneau de lait des Pyrénées

SPÉCIFICITÉS

C’est un Agneau très jeune, de 45 jours maximum. Son âge à l’abattage ainsi que son alimentation exclusivement lactée confèrent à la viande sa couleur rosée claire presque blanche. La reconnaissance de l’Agneau de Lait des Pyrénées comme fleuron de la gastronomie française se traduit depuis des années par la confiance des plus grands chefs. Le meilleur ambassadeur est sûrement le cuisinier Alain DUCASSE. Dans son ouvrage « Rencontres Savoureuses, petit traité de l’excellence française », il consacre un chapitre à l’agneau de lait des Pyrénées et en parle dans ces termes « j’affectionne tout particulièrement l’agneau de lait des Pyrénées. Sa chair exprime la douceur du lait jusque dans sa dimension mystique. Dans la Bible, l’agneau symbolise l’innocence, le triomphe de la vie sur la mort, la résurrection. On retrouve un peu de cela quand on croque cette viande : la tendresse maternelle, un léger goût d’épice comme la promesse d’un paradis. ».

LES CHIFFRES CLÉS DE LA FILIÈRE

  • Nombre éleveurs : 776
  • Nombre points de vente : 80 et de nombreux restaurants
  • 251 018 brebis
  • 21 503 agneaux commercialisés en 2016

Coordonnées de l'Organisme de Défense et de Gestion

AREOVLA (Association Régionale des Eleveurs Ovins Viande et Lait d’Aquitaine)

Europarc – 3 bis Avenue Léonard de Vinci
33608 Pessac Cedex

Tél : 05 56 00 84 50

Mail : areovla@gmail.com

Président de l’Areovla : Philippe Collas
Animateur : David Carpentier